L’éolien en mer

HISTORIQUE

Une énergie mature

Les premières éoliennes en mer ont été mises en service en 1991 au large des côtes du Danemark, ce qui confère à cette technologie prêt de 25 années de retour d’expérience.

Tout d’abord issus de modèles d’éoliennes terrestres, et installées relativement proches des côtes, le Danemark installait moins de dix ans plus tard des éoliennes spécifiques aux conditions maritimes dans son premier parc éolien en mer commercial composé de 20 éoliennes.

Le Royaume-Uni, premier gisement éolien en Europe, a lancé au début des années 2000 un vaste programme de développement de l’éolien en mer. En seulement quinze ans, plus de 1300 éoliennes sont installés au large de ses côtes, soit plus de 50% de la capacité éolienne offshore mondiale.

A ce jour, le rythme annuel d’installation est en augmentation constante depuis 5 ans, entre 200 et 400 éoliennes par an (soit de 800 à 1500 MW), preuve que cette nouvelle filière a su s’imposer comme indispensable dans le paysage énergétique et industriel européen.

En France

La France bénéficie du deuxième espace maritime mondial et du second gisement européen pour le développement de l’éolien en mer.

Un objectif de 6 000 MW à l’horizon 2020 a été fixé par le Grenelle de l’Environnement et l’Etat a donc mis en place un processus d’appels d’offres successifs pour l’atteindre :

  • En 2011/2012, 4 projets au large de Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire, cumulant une puissance de 1 928 MW, ont été attribués avec un objectif de mise en service en 2020 ;
  • En 2013/2014, 2 projets au large du Tréport et des îles d’Yeu et de Noirmoutier, cumulant une puissance de 992 MW, ont été attribués avec un objectif de mise en service en 2023.

La moitié de l’objectif national sera donc atteint, mais d’autres appels d’offres, dont le prochain a été annoncé fin 2015 par la Ministre de l’Environnement, permettront de respecter l’engagement du Grenelle de l’Environnement et les objectifs certainement encore plus ambitieux de la future loi sur la transition énergétique.

L’éolien en mer

CHIFFRES CLES