Nous contacter

Actualités

Actualité

Bulletin d’information éolien en mer – octobre 2020

En France, l’outil industriel dédié à l’éolien en mer se développe

La France compte sept projets éoliens en mer approuvés, parmi lesquels trois d’entre eux sont entrés en phase de construction : Fécamp, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire. Issus des premières procédures d’appel d’offres, ces projets ont incité les territoires concernés à se doter d’outils industriels permettant leur réalisation. Le gisement d’emploi lié à la construction (fabrication des composants, sous-station électrique en mer, logistique portuaire, etc.) et à la maintenance de ces futurs parcs est considérable. Le développement de nouveaux projets est donc essentiel afin de pérenniser les investissements d’ores et déjà réalisés, et ainsi consolider la filière industrielle naissante en France.

Quai EMR à Brest, usine de pâles à Cherbourg, usines d’éoliennes en mer à Saint-Nazaire et au Havre, hubs logistiques, bases de maintenance… La carte ci-contre dresse l’inventaire des places portuaires et industrielles mobilisées sur les projets d’énergies marines renouvelables.

En Normandie, le compte-rendu du débat public est disponible

Ce lundi 19 octobre, la Commission Particulière du Débat Public (CPDP) publiait le compte-rendu du débat public visant à définir de nouvelles zones dédiées à l’éolien en mer au large de la Normandie. Dans le bilan présenté par Chantal Jouanno, présidente de la Commission Nationale du Débat Public, plusieurs secteurs favorables ressortent, notamment à plus de 30 km au large du Cotentin et au large du futur parc éolien en mer de Fécamp.
Au-delà de l’identification de ces sites, la CPDP émet trois recommandations majeures pour garantir le bon développement de l’éolien en mer dans la Manche:

  • répondre aux interrogations des pêcheurs,
  • enrichir & partager les connaissances scientifiques,
  • planifier le développement des énergies marines renouvelables

Toutes ces recommandations, formulées à l’Etat, étaient également mises en avant par wpd dans son cahier d’acteur, disponible sur le site en cliquant ici.

En Bretagne, un débat public a également débuté

Depuis le 20 juillet dernier, le débat public portant sur l’installation d’éoliennes flottantes au sud de la Bretagne a officiellement démarré. La première réunion publique s’est tenue à Lorient le 11 septembre dernier et depuis, une dizaine a suivi portant sur des thématiques variées : la filière économique, le paysage, l’environnement, etc. Des réunions se tiendront jusqu’à la fin du mois de novembre.
Le public est invité à se prononcer sur deux questions :

  • Quelle localisation privilégier au sein de la zone d’étude proposée pour implanter deux parcs éoliens (250 MW puis 500 MW) et leur raccordement ?
  • Quels sont les enjeux à prendre en compte et comment les intégrer dans le futur cahier des charges de l’appel d’offres ?

Les équipes de wpd offshore France sont mobilisées pendant cette période importante pour le projet, en participant à ces réunions et en y apportant toutes les contributions nécessaires permettant d’éclairer le débat. Nous attendons, comme tous les acteurs de la zone, avec impatience les conclusions de cette phase de concertation afin de pouvoir les intégrer au mieux dans la conception du futur projet. Pour suivre le débat et ses actualités, n’hésitez pas à consulter le site dédié : https://eolbretsud.debatpublic.fr/

La construction de la sous-station électrique du parc de Fécamp est officiellement lancée

Le 30 septembre dernier, les membres du consortium, dont fait partie wpd, pour le parc éolien en mer de Fécamp et les acteurs industriels concernés, étaient réunis aux Chantiers de l’Atlantique pour la découpe de la 1ère tôle qui constituera la future sous-station électrique du parc. Une avancée importante pour le projet !

Actualité

Bulletin d’information éolien en mer – juin 2020

La Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) est publiée

Adoptée le 21 avril 2020 par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, la PPE fixe la politique énergétique de la France pour la période 2019-2028. Cette programmation décline par type d’énergie les capacités à installer et les calendriers associés pour mettre en œuvre la Loi sur la transition énergétique adoptée en 2015.
Pour l’éolien en mer, au coeur de cette transition, chaque année, un à deux projets seront attribués. L’ensemble des façades maritimes métropolitaines est concernée, comme l’illustre la carte ci-dessous.

Le secteur de l’éolien en mer mobilisé pour la relance économique

Ayant démontré sa compétitivité avec des prix de l’électricité parmi les plus bas du marché (40 à 60€/MWh), le développement de l’éolien en mer est essentiel pour contribuer à la transition énergétique française. Cette transition peut notamment s’appuyer sur un outil industriel performant, doté d’usines de fabrication des composants (Saint-Nazaire, Cherbourg, Le Havre) et d’un dense réseau de sous-traitants implantés dans les territoires.
Malheureusement, l’éolien en mer a été l’un des secteurs renouvelables les plus affectés par la crise sanitaire que nous venons de traverser. En effet, son développement est directement lié au rythme des appels d’offres engagés par l’Etat. Chaque appel d’offres représente une séquence de procédures administratives s’étalant sur deux à trois années, et la crise actuelle a eu pour effet de stopper net les débats publics en cours ou à venir, décalant ainsi, sans prévision, le calendrier initialement engagé. Sans mesures fortes aucun projet ne pourra voir le jour avant la fin du quinquennat.

Ainsi, wpd et de nombreux acteurs du secteur travaillent activement à accélérer les procédures. Les mesures proposées au Gouvernement, comprennent notamment les éléments suivants :

  • Respecter le calendrier prévisionnel de l’éolien en mer inscrit dans la PPE en attribuant 5 projets d’ici 2023 ;
  • Porter une vision ambitieuse en augmentant les objectifs nationaux, la PPE actuelle ne permettant d’atteindre que 7 GW à l’horizon 2030 ;
  • Lancer dès à présent une planification des futurs projets inscrit dans la deuxième phase de la PPE à partir de 2024.

L’éolien en mer est une filière stratégique qui, en accélérant son développement, constituerait un pilier du plan de relance économique. Les acteurs sont prêts, un seul mot d’ordre : accélérons !

Lancement de la construction du parc de Fécamp

Ce mardi 2 juin, wpd et ses partenaires, EDF et EnBridge, ont eu le plaisir d’annoncer officiellement le démarrage de la construction du parc éolien de Fécamp. Cette nouvelle étape marque l’aboutissement d’un long travail de concertation, avec les acteurs locaux, initié par nos équipes dès 2008, pour construire un véritable projet de territoire.
D’une capacité de 500 MW, le parc éolien en mer de Fécamp sera composé de 71 éoliennes localisées entre 13 et 22 km au large des côtes. Sa mise en service est prévue à l’horizon 2023. Il produira alors l’équivalent de la consommation annuelle en électricité de 770 000 personnes, soit plus de 60% des habitants de Seine-Maritime. Le chantier mobilisera au total plus de 1 400 emplois locaux et permettra la création d’une centaine d’emplois supplémentaires pendant les 25 années d’exploitation du parc. Enfin, Au Havre, l’usine de fabrication d’éoliennes de SGRE, dont la construction doit débuter au cours de l’été, permettra la création de 750 emplois

La CNDP relance les débats liés à l’éolien en mer

Depuis 2018 et le vote de la Loi pour un Etat au service d’une société de confiance (dite ESSOC), l’Etat doit saisir la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) en amont des futurs appels d’offres éolien en mer afin de définir la localisation et les caractéristiques générales des futurs projets.
Ainsi, un débat public est en cours en Normandie et un est à venir en Bretagne. Attaché à au co-développement des projets éoliens en mer avec les territoires, wpd a rencontré les équipes des débats publics et se mobilise dans le cadre des réunions et groupes de travail afin de partager son retour d’expérience sur le développement de ses projets en France et à travers le monde.

En raison de la crise sanitaire, les calendriers de cette participation du public ont été suspendus. En Normandie, le débat public reprendra le 15 juin. La CNDP s’est réunie le 3 juin dernier afin de définir les modalités de reprise : 9 semaines additionnelles de débat et des conclusions attendues à l’automne.
En Bretagne, le débat public portant sur des futurs parcs éoliens flottants devrait débuter cet été. Enfin, les acteurs de la filière éolienne en mer appellent à la saisine de la CNDP dès cet été pour un futur parc éolien en mer au large de l’ile d’Oléron.

Actualité

wpd offshore France se félicite du retour du projet Oléron dans la nouvelle version de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie

Publiée ce jour par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), fixe les objectifs et le calendrier à respecter afin que la France atteigne ses objectifs de transition énergétique sur la période 2019 – 2028. Cette nouvelle mouture positionne l’éolien en mer au cœur de la transition énergétique, avec un objectif global revu à la hausse, qui réintègre le projet éolien en mer au large de l’île de l’Oléron, grand oublié de la version précédente.

« La France ne pourra réussir sa transition qu’avec des objectifs ambitieux pour les énergies renouvelables et plus particulièrement, grâce à une contribution importante de l’éolien en mer. Nous nous félicitons donc de la décision du gouvernement de revoir à la hausse les volumes d’appels d’offres, pour cette technologie, qui avoisinent les 1 GW par an. Ces nouveaux objectifs donnent une vraie visibilité et trajectoire aux acteurs de la filière.

Nous sommes évidemment très heureux de voir 1 GW attribué en 2021 en Atlantique (incluant les projets Bretagne et Oléron). Le projet au large de l’île d’Oléron revient sur le devant de la scène, et nous en sommes ravis. Initié dès 2014 par le territoire et nos équipes, il bénéficie d’un soutien fort des élus locaux et des acteurs économiques. Il s’agit, en outre, d’un des projets éoliens en mer au stade de développement le plus avancé – l’État ayant déjà réalisé une année de mesure de vent in situ en 2017 et intégré son périmètre au document stratégique de façade. » commente Vincent Balès, Directeur Général de wpd offshore France.

Cumulés aux objectifs des autres sources d’énergies renouvelables, cette nouvelle version de PPE devrait permettre de positionner la France en tête des pays européens en passe de réussir leur transition énergétique.

Le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Énergie pour la période 2019-2028 sera approuvé en février.

Actualité

wpd signe une convention de partenariat avec France Nature Environnement

Annoncée aujourd’hui, la collaboration entre France Nature Environnement et wpd offshore France vise à renforcer le développement et l’acceptabilité des projets éoliens en mer au large des côtes françaises, tout en maintenant un haut niveau d’exigence environnementale.

Cet accord s’inscrit dans une vision partagée entre wpd et France Nature Environnement de longue date : atteindre les objectifs de la transition énergétique au travers de projets exemplaires, respectueux de l’environnement dans lequel ils s’implantent et construits avec les territoires.

Le partenariat signé entre les deux entités repose sur deux principaux points :

  • Le partage d’expérience dans le cadre du développement projets éoliens en mer en Europe,
  • La consolidation d’une dynamique territoriale autour des enjeux de transition énergétique et du développement des énergies marines renouvelables.

Pour plus d’informations sur France Nature Environnement et ses actions : https://www.fne.asso.fr/

1 2 3
Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
open

Le Premier Ministre ayant annoncé au CIMER le 22 janvier 2021 la saisine de la Commission Nationale du Débat Public sur un projet au large de l’île d’Oléron, les caractéristiques du projet historique porté par le territoire et wpd pourraient être modifiées. Les informations présentes sur ce site internet sont donc susceptibles d’évoluer.

Nous contacter