Nous contacter

L’ÉOLIEN EN MER

Historique et chiffres clés

Historique


Une énergie mature

Les premières éoliennes en mer ont été mises en service en 1991 au large des côtes du Danemark sur le parc de Vindeby. Ce parc était composé de 11 turbines et a été démonté en 2017, après plus de 25 ans d’exploitation. L’énergie éolienne en mer est donc une technologie mature, bénéficiant de près de 30 ans d’expérience.

Le Royaume-Uni, premier gisement éolien d’Europe, a lancé au début des années 2000 un vaste programme de développement de l’éolien en mer.

En vingt ans, plus de 2 000 éoliennes sont installées au large de ses côtes. Le Royaume Uni représente aujourd’hui 44% de la capacité éolienne offshore mondiale.

L’Europe dispose, à fin 2018, de 4 500 turbines installées dans 11 pays et le rythme annuel des installations , en puissance cumulée, est en augmentation constante, preuve que cette filière est aujourd’hui indispensable dans le paysage énergétique et industriel européen.

En France

La France bénéficie du deuxième espace maritime mondial et du second gisement européen pour le développement de l’éolien en mer. Les objectifs actuellement fixés par la Programmation Pluriannuelle de l’Energie permettront d’atteindre 32% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique français à horizon 2028 et 5,2 GW de capacité éolien en mer installée. Pour atteindre ces objectifs et pour l’éolien en mer, la France procède par procédure d’appels d’offres, lancé par vagues successives au cours des dernières années : 

  • En 2011/2012 : 4 projets au large de Fécamp, Courseulles-sur-Mer, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire, cumulant une puissance de 1 928 MW, ont été attribués avec un objectif de mise en service en 2020;

  • En 2013/2014 : 2 projets au large du Tréport et des îles d’Yeu et de Noirmoutier, cumulant une puissance de 992 MW, ont été attribués avec un objectif de mise en service en 2023.

  • En 2018 : un projet au large des côtes Dunkerquoises, cumulant une puissance de 1 GW a été attribué et devrait être mis en service en 2026.

Le calendrier des prochains appels d’offres est en cours de validation auprès des différentes instances de l’Etat mais devrait tenir le rythme de 1 GW de projets attribués par an.

Chiffres clés


Chiffres clés

Pour tout savoir du contexte français

Cliquez ici
Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
Nous contacter